L’arabe, le Coran et L’Islam: réflexions d’une convertie non-arabophone

L’islam, une religion universelle

L’islam est-elle une religion pour les arabes ? Evidemment, non. L’Islam se veut universel. Bien qu’il soit difficile d’obtenir des statistiques exactes sur la population musulmane mondiale, les arabes sont clairement minoritaires. Sans oublier qu’il existe également un nombre non négligeable d’arabes juifs et chrétiens.

Alors pourquoi donner une importance si grande à une langue plutôt qu’à une autre dans une communauté de croyants si diversifiée ?

Pour les musulmans, le Coran représente la parole de Dieu, exprimée en langage humain. Parmi toutes les langues de la terre, c’est l’arabe qui a été choisi. Dans chaque prière, un musulman récite des versets coraniques et il le fait en arabe afin de reproduire la parole de Dieu à la perfection et de prier selon la forme prescrite par Dieu. Cependant, bien qu’une grande partie de la prière doive se faire en arabe, pour le reste, on peut bien sur invoquer Dieu dans la langue de son choix. Toutes les langues émanent de Dieu et Dieu est omniscient.  Egalement, un musulman francophone va parfois, dans un discours en français, insérer des mots arabes tels que «salat» (prière) ou «iman» (foi), ceci afin d’utiliser les termes les plus précis et les plus fidèles qui puissent exister, le souci de chaque musulman sincère étant de ne pas altérer le message divin.

Les traductions du Coran: prudence

L’usage d’autres langues que l’arabe trouve particulièrement ses limites dans les traductions du texte sacré. J’ai moi-même frôlée de nombreuses crises d’angoisse lors de mes premières lectures du Coran (en français) qui me semblaient parfois aller complètement à l’encontre de ce que j’avais déjà acquis comme connaissances sur l’Islam. De simples discussions avec des arabophones (maitrisant bien l’arabe classique) ont instantanément désamorcé cela. Comme une aiguille que l’on pique dans un ballon. Littéralement.  Je pense notamment à certaines descriptions du paradis qui relèvent presque du délire paranoïaque si l’on compare la version arabe avec certaines traductions. Attention donc aux versions non arabes du Coran.

Un autre exemple assez flagrant est l’addition de certains mots dans le texte. Le mot «lapidation » est absent de la version arabe, mais on le retrouve dans la plupart des traductions. Inutile de vous dire que cela ne facilite pas la tâche des musulmans non arabophones, comme moi, qui doivent sans cesse faire une double vérification des versets coraniques.

L’une des façons de minimiser une mauvaise lecture du Coran est de lire plusieurs traductions à la fois, dans différentes langues si possible. Et mon conseil le plus précieux : lorsqu’un verset vous parait louche, notez sa référence et allez frapper à la porte d’un érudit arabophone, cela vous sauvera pas mal de crises de nerfs ! Je sais qu’il existe des personnes qui ont été immédiatement conquises par leur première lecture du Coran, lu en anglais ou en français. Très honnêtement, je n’en fais pas partie.

Les dérives liées à la traduction du Coran (et je n’accuse ici personne d’être de mauvaise foi, je fais plutôt référence aux dérives inhérentes à toute traduction, quelle qu’elle soit), alimentent également les préjugés de ceux qui ne connaissent pas l’Islam. Pour preuve, des réflexions telle que :  » regarde, c’est écrit noir sur blanc, arrête de me prendre pour un c.. ». Oui, c’est écrit noir sur blanc, en FRANÇAIS.

Chaque personne qui souhaite sincèrement comprendre le message du Coran doit le lire en se départissant autant que possible de ses apriori culturels. Il est important de ne pas projeter nos préjugés ou une conception des choses préétablie sur le texte coranique (et cela vaut autant pour un canadien que pour un afghan…)

Pour les musulmans arabophones, le Coran est le texte le plus beau et le plus parfait jamais écrit. Je n’ai malheureusement pas (encore ?) la capacité de vérifier cela, et je dois dire que je ne trouve pas les versions françaises particulièrement poétiques. Dans une magnifique introduction écrite par Muhammad Asad (Léopold Weiss), qui a traduit le Coran en anglais (The message of the Coran), ce dernier exprime assez bien ce paradoxe (la traduction est de moi) :

«L’attitude des musulmans envers le Coran rend en général les occidentaux perplexes, eux qui  l’approchent à travers l’une ou l’autre des nombreuses traductions existantes. Là où le croyant, lisant le Coran en arabe voit la beauté, le lecteur non musulman déclare souvent y voir quelque chose de « grossier » ; la cohérence de la vision coranique du monde et sa pertinence pour la condition humaine lui échappe complètement et prend l’apparence de ce qui, dans la littérature orientaliste européenne et américaine est souvent décrit comme des « divagations incohérentes », et les passages qui, pour un musulman sont d’une sagesse sublime, sonnent souvent « creux » et « non inspirant » à l’oreille occidentale. »

Muhammad Asad suggère que ce manque d’appréciation du texte coranique est peut-être du à la différence entre le Coran et les autres textes sacrés auxquels les lecteurs peuvent être habitués, notamment par le fait que le Coran insiste sur la raison comme un moyen valide d’accéder à la foi, ainsi que sur l’inséparabilité des actions quotidiennes de l’Homme et de sa vie spirituelle. Mais surtout, il y a la question de la traduction. Car il ne suffit pas d’avoir une maitrise « technique » parfaite de l’arabe pour rendre justice au texte coranique, il faut être capable de « ressentir » cette langue :

« Les mots et les phrases d’une langue, quelle qu’elle soit, ne sont que des symboles ayant des significations, conventionnellement et inconsciemment convenues par ceux qui expriment leur perception de la réalité par le biais de cette langue. La différence entre la langue arabe et les langues européennes n’est pas seulement une question de syntaxe […], c’est une différence d’esprit et de sens de la vie »

Publicités

A propos penseesdunemusulmane

Musulmane convertie à l'Islam. Je vis au Québec. Venez lire ce que j'ai à en dire!
Galerie | Cet article, publié dans A propos de l'Islam, Accueil, Coran, Premiers pas dans l'Islam, Spécial convertis, Spiritualité et pratique religieuse, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour L’arabe, le Coran et L’Islam: réflexions d’une convertie non-arabophone

  1. Morgane dit :

    Super article (comme toujours! ) merci bcp pour le lien « The message of the Coran » ça fait longtemps que je veux le lire! 🙂 🙂 🙂

  2. abdelaziz dit :

    Essalem alaikoum
    Je suis tout a fait d’accord avec vous , le Noble Coran est mal traduit que se soit par les éxégètes traditionnalistes ou par les modernes ,du fait que chacun ne fait que reprendre ce qui a été traduit par son devancier, sans aucun esprit critique et sans se donner la peine d’accéder au moins aux sens ésotérique.N’importe quelle langue ne peut restituer la beauté et la subtilité du Saint Coran
    je vous donne des exemples concrets :AHBITOU Mis’ran est traduite par descendez en Egypte .ce qui est erroné .misr’an: est la limite , la frontière ,d’ou en arabe mis’ran qui signifie El koufa et Bassorah.deux terres limitrophe.Ainsi ,que le personnage énigmatique que les exégètes nomment El KHIDR,dans la Sourate la caverne ce dernier n’autre que le prophète Mohamed (Paix et salut d’Allah sur lui)la réponse nous est donné dans la Sourate la prosternation.
    Nous avons donné le livre (torah ) à Moise , ne soit pas en doute sur sa rencontre…..).
    Lors de l’Isra ,voyage nocturne qui était une vision spirituelle (kachf) le prophète a rencontré Moise au niveau de la mer noire.La Sourate la prosternation le confirme .La relation et le parrallèle qui on est fait c’est celui de maître à élève , du fait que Moise n’avais aucune science de Ilm El batin que seule Mohamed parmi tous les prophètes était initié par Allah à pareil science.
    Joseph avait l’interprétation des rêves ,est n’était nullement initié à l’ésotérisme

  3. Ping : Le chemin de la Mecque, de Muhammad Assad | Pensées d'une musulmane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s