30 jours de prière: quand les chrétiens évangéliques prient pour le salut des musulmans

Depuis plusieurs années, alors que les musulmans se ressourcent spirituellement pendant le mois de ramadan, des chrétiens évangéliques prient pour eux afin qu’ils découvrent Jésus (que la paix soit sur lui).

Bien entendu, de nombreux musulmans prient aussi régulièrement pour leurs amis chrétiens afin que ceux-ci découvrent la lumière de l’Islam. Rien d’anormal. Nous aimons nos frères et sœurs en humanité et nous nous souhaitons les uns les autres ce que nous avons de meilleur.

Je me suis donc intéressée à ce mouvement et notamment à la vision de l’Islam qu’il véhicule parmi ses missionnaires. Après avoir écouté intégralement les chroniques de l’Islam, capsules audio destinées à des chrétiens, je souhaiterais mettre en évidence certains préjugés, assez représentatifs de ceux que l’on retrouve souvent dans ce milieu. Si certains écoutent les chroniques, ils verront que j’ai laissé de côté de nombreuses assertions complètement erronées (sur la notion de Jihad, la vie du prophète, le statut des femmes, etc.). J’ai choisi de ne pas m’y attarder dans cet article, car il s’agit de préjugés plus communs, moins spécifiques au milieu évangélique.

1. Dans l’Islam, il est plus important de FAIRE (en public si possible) que de CROIRE

 Cette idée est récurrente. Selon le narrateur des chroniques, l’Islam est une religion des apparences. C’est par les actes qu’un musulman manifeste sa croyance et la démonstration de sa foi serait plus importante que sa foi elle-même. Un avertissement est ainsi donné aux auditeurs chrétiens : « votre voisin musulman vous regardera vivre et regardera si votre manière d’être correspond à ce que vous professez« . 

Il est vrai que dans l’Islam, la croyance et les actions se complètent et sont étroitement liées. D’une part,  la foi doit se concrétiser dans des actions. D’autre part, tous les actes doivent être accomplis avec la foi, sans quoi ils n’ont aucune valeur. Ainsi, lorsque les musulmans jeûnent, ils demandent à Dieu d’accepter leur jeûne, car s’ils ne l’ont pas fait avec les bonnes intentions, c’est-à-dire pour Lui et dans le but de se rapprocher de Lui, le jeûne ne vaut rien et n’apportera aucun bénéfice au croyant. La foi est l’élément sine qua non de tous les actes accomplis par un musulman. Faire sans croire n’est pas accepté dans l’Islam, qui condamne l’hypocrisie.

Le narrateur insiste également sur le fait que les musulmans doivent faire ces actions publiquement, plutôt qu’en privé. Il cite en exemple la shahada (attestation de foi) et l’aumône. Or l’Islam encourage très clairement la pratique de l’aumône faite à l’insu de tous :

La meilleure charité est celle que donne la main droite tandis que la main gauche ne le sait pas. (Hadith rapporté par Boukhari)

 Si vous faites l’aumône de façon apparente, c’est bien, mais si vous la cachez en la donnant aux pauvres, cela sera meilleur pour vous. (Coran, sourate 2, verset 271)

 Quant à la shahada, elle peut se faire devant témoins, mais c’est le fait de prononcer cette attestation de foi en y adhérant avec son cœur qui fait de quelqu’un un musulman. Ceci est justement très symbolique de l’importance donnée à la croyance profonde plutôt qu’aux apparences. Dire la shahada sans y croire n’équivaut pas à une conversion. A l’inverse, un musulman qui renie Dieu (en apparence) pour sauver sa vie ne sort pas de l’Islam si dans son cœur il y croit toujours. Car Dieu sait ce qui est dans les cœurs.

Le narrateur des chroniques donne également l’exemple de la prière collective à la mosquée, obligatoire pour les hommes. Il serait selon lui plus important de se montrer à la mosquée que de prier vraiment pour soi, dans l’intimité. Il ajoute que pour les chrétiens, la disposition d’esprit compte bien plus que le rituel et l’apparence extérieure. Il s’agit ici d’un raccourci laissant entendre que pour les musulmans, le rituel et l’apparence sont plus importants que la disposition d’esprit, ce qui est totalement faux. Le rituel permet d’atteindre un degré de spiritualité élevé, qui reste le but ultime. Lors de la Salat (prière rituelle), le corps, l’esprit et le cœur se prosternent. De plus, la prière rituelle n’est pas le seul moyen d’adorer Dieu dans l’Islam. Les musulmans l’invoquent également à chaque instant de leur vie quotidienne : avant de manger, dans le métro, dans la file d’attente à la banque, dans la voiture, etc. Ils maintiennent une connexion constante avec Le Créateur.

Les 5 prières rituelles obligatoires ne sont que le socle des actes cultuels. Seules ces 5 prières doivent être faites à la mosquée et ce, pour des raisons qui n’ont rien à voir avec les apparences mais plutôt avec le souci de maintenir une cohésion sociale ainsi que des liens fraternels au sein de la communauté. L’entraide spirituelle et le partage des connaissances sont des éléments supplémentaires justifiant une telle obligation. Pour les autres prières, il est fortement recommandé de les faire à la maison, de manière non ostensible.

Autre chose qui semble avoir perturbé les concepteurs des Chroniques de l’Islam : dans l’Islam, il n’y a ni  louanges, ni chants. Cette supposée absence de louanges (car les louanges existent en Islam mais ne s’expriment pas par le chant) amène le narrateur à se demander si les musulmans sont capables d’atteindre la paix et la sérénité intérieure. La réponse est simple : les fidèles de l’Islam ressentent cette paix intérieure car ils prient avec leur cœur, dans un rapport direct et intime avec L’Unique.

Quant à moi, j’aimerais demander aux chrétiens évangéliques qui sont derrières les chroniques de l’Islam, s’ils ne confondent pas les sensations que peut provoquer une belle musique avec la vraie paie intérieure, dénuée de tout ornement…

2. Dans l’Islam, Dieu est lointain

Ce préjugé est de loin celui qui est le plus cher aux chrétiens car il leur permet de se sentir confortés dans leur foi. Allah est lointain alors que dans le christianisme, Dieu est proche. Cette idée est l’une des plus puissantes propagandes contre l’Islam et ne repose sur aucun argument valable.

 Nous avons créé l’homme et Nous savons ce que son âme lui suggère, et Nous sommes plus prêt de lui que sa veine jugulaire. (Coran, sourate 50, verset 16)

Si Mes serviteurs t’interrogent à Mon sujet, qu’ils sachent que Je suis tout Proche, toujours disposé à exaucer les vœux de celui qui M’invoque. (Coran, sourate 2, verset 186)

Les mouvements évangéliques n’hésitent pas à appuyer leurs dires par des témoignages d’anciens musulmans qui affirment haut et fort que dans l’Islam, Dieu est loin et inaccessible. Ce genre de témoignage (je pense notamment au pasteur Saïd Oujibou) est probablement sincère quant au vécu personnel. Cela dit, un ressenti individuel ne permet pas de conclure de manière absolument générale et catégorique que si une personne s’est sentie loin de Dieu dans l’Islam, alors c’est que ce Dieu est lointain.

Une multitude de témoignages, tout aussi sincères, peuvent être donnés par des chrétiens convertis à l’Islam affirmant exactement le contraire. Il s’agit dans les deux cas d’histoires personnelles à prendre comme telles et non comme des preuves théologiques en soi.

3. Dans l’Islam, Dieu n’est pas aimant et ne donne pas

Dans l’Islam, Dieu aime et est aimé, n’en déplaise aux chrétiens, mais il s’agit d’un amour indissociable de la crainte révérencielle que les croyants éprouvent envers Lui. Le Très Proche aime ses créatures d’un amour qui transcende l’amour humain et n’est comparable à aucun autre. Parmi les 99 noms de Dieu, on peut citer « le bien aimant« , « le tout miséricordieux« , «  le tout pardonnant« , « le donateur généreux« , « celui qui pourvoit« , « celui qui étend sa générosité et sa miséricorde« , etc.

Ceux qui croient sont les plus ardents en l’amour de Dieu (Coran, sourate 2, verset 165)

 4.      La souffrance due à l’absence de certitude quant au salut 

En écoutant les chroniques de l’Islam, on apprend que l’absence de certitude quant au salut est d’une souffrance insoutenable. Conclure cela, c’est oublier l’extrême miséricorde divine et la confiance que les musulmans placent dans Le Bienveillant. Sans avoir la certitude que leurs actions feront d’eux des âmes dignes du paradis, ils savent que Dieu est juste et clément. Cet état ne conduit donc pas à la souffrance mais à une grande humilité envers le Tout-puissant et envers ses semblables. Car ne pas savoir qui ira au paradis implique aussi le fait de ne pas savoir qui ira en enfer, puisqu’au final, tout dépend de la miséricorde divine.

Dis : « Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde de Dieu. Car Dieu pardonne tous les péchés. Oui, c’est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux« (Coran, sourate 39, verset 53)

Place ta confiance en le Dieu vivant qui ne meurt pas, et célèbre sa louange (Coran, sourate 25, verset 58)

Pour aller plus loin :

Publicités

A propos penseesdunemusulmane

Musulmane convertie à l'Islam. Je vis au Québec. Venez lire ce que j'ai à en dire!
Galerie | Cet article, publié dans A propos de l'Islam, Accueil, Islam et autres religions, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour 30 jours de prière: quand les chrétiens évangéliques prient pour le salut des musulmans

  1. Jazzy dit :

    Les musulmans connaissent déjà Jésus il est un de nos prophètes les plus important que la paix soit sur lui quand à Marie elle est la seule femme à être cité dans le coran et à posséder une sourate la 19 qui porte d’ailleurs son nom sans mépris aucun je crois que ce serait plutôt aux chrétiens de découvrir l’islam nous reconnaissons et respectons la bible et la torah depuis toujours de Moise Paix sur lui à Abraham alors ça me fait un peu sourire quand je lis que les chrétiens prient pour les musulmans afin qu’ils rencontrent Jésus lol vous êtes en retard on vous a pas attendu maintenant venez vous rencontrer l’islam 😉

  2. Votre amour pour Allah chère musulmane bénie est admirable(sourate2,verset 165),mais l’amour d »Allah pour vous est semblable à l’amour d’un maitre envers son esclave,oui,Allah a besoin d’esclaves(sourate2,verset 186 et sourate39,averst53)3aibadi,en arabe signifie mes esclaves,alkhadim en arabe signifie serviteur.Mais pour les chrétiens voici ce que dit l’Évangile sur eux: « Mais à tous ceux qui l’ont reçu(qui ont accepté Jésus-Christ comme seigneur et sauveur de l’humanité) il leur a donné le droit d’être des enfants de DIEU »;oui,chère musulmane bénie,nous chrétiens évangéliques sommes fiers d’être libres de louer,adorer notre PÈRE en fils libres,non soumis aux obligations religieuses qui réduisent la piété à un piètre marchandage entre le fidèle et son dieu qui lui dit : »tu m’adores,tu m’obéis aveuglément,tu gagnes le Paradis,tu ne fais pas ma vol onté,tu bruleras en Enfer » Oui,chère musulmane bénie,nous chrétiens évangéliques savons que notre Dieu nous veut libres,il nous apprend à travers sa parole à être libres.
    Sans vouloir vous froisser,ni blesser votre amour propre,puisque votre chois est fait,je me permet de brusquer votre conviction (Mohammed votre prophète,l’a fait de son vivant en remettant en question la foi des chrétiens et des juifs)méditez cette question,vous qui aimez raisonner:votre dieu qui vous conçoit et vous veut esclaves est-il le même dieu qui veut nous adopter comme ses enfants?Le dieu qui insulte un de ses envoyés et privilégie un homme au point de légitimer un mariage contre nature pour lui donner satisfaction,est-il le même dieu qui juge selon la foi non par les oeuvres;autrement dit Allah de l’Islam est-il le Dieu des juifs et des chrétiens?
    Chère musulmane richement bénie,j’admire votre foi ,mais c’est la même foi que celle des païens,car vous ne connaissez pas vraiment qui vous adorez,mais DIEU qui vous aime et veut sauver votre âme,vous touchera et vous fera connaitre la Vérité qui vous libérera.

    • Cher Laziz,

      Si vous saviez à quel point je suis familière avec le christianisme évangélique…vos propos me font gentiment sourire. Vos différents commentaires reflètent beaucoup d’incompréhension de l’Islam selon moi. Mais comme on dit, chacun son parcours…

      • Anonyme dit :

        Entièrement d’accord avec toi penséemusulmane du coup je n’ai pas pu lire son commentaire jusqu’à la fin tant il part sur des faussetés dommage cette méconnaissance avec une néanmoins critique permanente qu’ils se renseignent et s’informent au moins puisqu’ils leur plait à parler d’islam :p
        Voilà pourquoi j’ai lu et j’aime la bible et la torah que je respecte

  3. Ping : Revue de presse du web - 17 novembre 2012 - M.M Blog – Materner avec un grand Aime

  4. Salwa dit :

    Salam Alaykom

    Merci oukhti pour ce blog passionnant!

  5. jasem dit :

    En matière de croyance, personne ne peut prouver aux autres que sa religion est la parole authentique de Dieu. La croyance reste très intime et très personnelle. Chacun arrive au bout de son cheminement spirituel à sa vérité. Cependant, un chretien,un hindou, un athé ou un musulman deploie tous ses efforts pour sortir « l’autre » de son ignorance, pour le « sauver », pour le « libérer » et l’amener à la même vérité que lui. Dieu le tout puissant par définition peut conduire tous le monde au même resultat mais il ne le fait pas; pourquoi à votre avis? Avant d’aller prêcher auprès des autres, tout croyant doit travailler sa relation avec Dieu, s’améliorer et s’assurer qu’il a bien compris le message divin; non seulement en lisant les écritures religieuses mais aussi en meditant sur l’agencement de cet univers et toutes les interactions qui y ont lieu; humaines ou materielles.

  6. wa 3alikoum salam,

    Merci de votre commentaire. Les relations entre les chrétiens évangéliques et l’Islam sont en effet passionnantes. Le plus triste je pense est que les évangéliques disent aux musulmans que l’Islam n’est pas la vérité, alors qu’ils n’en ont aucune connaissance. cela dit, je pense que la plupart des ONG cherchent sincèrement à aider les gens, l’aspect évangélisation s’ajoute simplement aux autres. Ils ne faut pas perdre de vue qu’à leurs yeux ils font quelque chose pour notre bien, çà part d’une bonne intention…(même si en tant que musulmans, on a plutôt tendance à trouver cela révoltant)

  7. Assalamou alaykoum ma soeur, je viens de découvrir votre blog et je me réjouie de vous lire lorsque le temps me le permet. Qu’Allah vous bénisse pour ce que vous faite et vous récompense de la meilleure manière in chaa Allah.

    Ce que vous avez écris est très intéressant. Les musulmans sont pour les évangéliques un sacré challenge. Les tentatives de les discréditer ou d’essayer de les convertir par tous le moyens, même les plus sournois, tel que se faire passer pour des ONG pour acheter la foi des miséreux sont de notoriété publique. Ils ne sont bien sûr pas tous malhonnêtes, mais ceux qui le sont, ils ont une très grande influence sur les coreligionnaires et dans les médias. Mais la bonté de Dieu est incommensurable, elle atteint qui Il veut. Il est le Miséricordieux, le Guide et le Protecteur.

    Très bonne journée à vous et salam wa rahmatu Allah

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s