Islamania: de l’Alhambra à la burqa, histoire d’une fascination artistique, par Véronique Rieffel

Islamania est un livre qui parle avant tout d’art et d’histoire. Vous n’y trouverez aucune information sur l’Islam proprement dit mais plutôt sur l’influence et la perception de l’Islam en occident dans les arts graphiques et plastiques, le cinéma et l’architecture depuis l’époque des premiers contacts avec la civilisation islamique jusqu’à nos jours.

Je vais tenter de vous donner un bref aperçu de ce beau melting-pot!

Prière dans la mosquée, Jean-Léon Gérôme, 1871

Petite remarque préliminaire pour les connaisseurs : l’auteure ne développe pas vraiment l’influence de l’Islam dans l’art chrétien de la renaissance italienne. Ceci étant dit, on en apprend quand même beaucoup sur les influences de l’art islamique en Europe, du 19ième siècle à la fin de la colonisation : du mépris initialement ressenti à l’égard de l’art ornemental à la fascination des orientalistes pour cette culture exotique (vision tantôt remplie de préjugés, tantôt idéaliste) en passant par la contribution de l’Islam à l’art abstrait, un formidable voyage à travers les époques vous attend!

On y parle aussi de l’archétype du musulman dans les peintures occidentales et le cinéma, ainsi que de la place de la femme musulmane dans la photographie de l’époque coloniale. Femme « dont le voile symbolise à la fois l’obstacle et le principal stimulant […] comme si le fait de posséder le pays devait passer in fine par le dévoilement des femmes rencontrées […] qui n’attendait que le regard occidental pour ôter un voile qu’elle n’aurait pas choisi et qui lui serait forcément imposé par son entourage masculin ».

La chapelle de Ronchamp, Le Corbusier, 1950

D’agréables découvertes à faire au fil du livre telle que la vision de l’Islam par Nietzsche devant lequel les croisés « auraient mieux fait de se prosterner dans la poussière », ou le rôle joué par l’architecture des mosquées dans l’œuvre de Le Corbusier (par exemple, dans la construction de la Chapelle de Ronchamp, située en Haute-Saône, en France). Ce même Le Corbusier qui dira envier « la foi illimitée et souriante des musulmans ».

Bref! bien difficile de résumer cette première moitié de livre qui est forte intéressante, même pour des non-spécialistes en art. Très bon point également, le livre comporte de nombreuses illustrations et les œuvres sont expliquées, c’est un peu comme se promener dans un musée avec un guide!

La Mère-Minaret, Maïmouna P. Guerresi, 2008

La deuxième partie se concentre plus sur l’influence de l’islam dans les périodes post coloniale et post 11 septembre. Là aussi, des réflexions intéressantes sur le traitement de l’Islam par les artistes occidentaux, cristallisant les débats, peurs et préjugés de la société. J’ai beaucoup moins aimé l’analyse du rôle joué à l’heure actuelle par les artistes de culture musulmane sur la scène occidentale (en effet, comment ne pas avoir les poils qui se hérissent face à certaines œuvres reliées à l’Islam!) Mais comme le souligne l’auteure, ces artistes se retrouvent souvent étiquetés musulmans malgré eux, ce qui de nos jours est apparemment très à la mode et très vendeur.

Save Manhattan 01, mounir fatmi, 2004

Enfin, le livre se termine par quelques interviews et extraits de spectacles qui ne m’ont pas vraiment plus (les monologues voilés, non merci…) mais globalement je peux dire que c’est un ouvrage très instructif et qui aborde le sujet de manière intelligente et surtout originale.

Lectrice disciplinée, je l’ai lu du début à la fin, mais rien n’empêche de le feuilleter en regardant les images…

Et un petit mot de l’auteure pour terminer:

« Ce livre est né d’un agacement face à cette forme contemporaine d’ « islamania » pour le moins ambivalente, face à cette réception occidentale de l’islam autant hyperbolique qu’univoque. Face à un oubli aussi. En effet, pourquoi les musulmans seraient-ils réfractaires à l’intégration, alors qu’ils sont en réalité présents depuis si longtemps en Occident que cette question pourrait dans un autre contexte sembler totalement hors de propos? »

Publicités

A propos penseesdunemusulmane

Musulmane convertie à l'Islam. Je vis au Québec. Venez lire ce que j'ai à en dire!
Galerie | Cet article, publié dans Accueil, Lectures, Livres sur l'Islam, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Islamania: de l’Alhambra à la burqa, histoire d’une fascination artistique, par Véronique Rieffel

  1. lemiroirdelamya dit :

    ça m’a l’air tout aussi intéressant, tant par l’art que par le concept du livre. Je vais le noter aussi dans les « à lire ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s