Une touche d’Islam dans les romans?

livres islamJ’ai récemment lu un roman, « la passerelle », qui m’a amené à réfléchir sur la place de l’Islam dans les romans et les œuvres littéraires de fiction en général. Pas les histoires qui se passent dans des pays de culture musulmane ou celles qui parlent spécifiquement d’un sujet en lien avec la religion, mais toutes les autres.

En effet dans ce roman, on retrouve quelques allusions à l’Islam, même si elles ne sont pas fondamentales pour le déroulement du récit. Ainsi, la protagoniste (une jeune fille qui entre à l’université) s‘inscrit à un cours d’introduction au soufisme : pour ceux qui n’osent pas s’inscrire au cours d’introduction à l’Islam, explique-t-elle, le cours sur le soufisme c’est moins impressionnant.

On y lit également une remarque sur un foulard qu’elle porte «comme un hijab» et quelques bribes d’une histoire d’amour qu’elle entretient avec un musulman. Musulman que l’on nous présente au début comme assez sympathique mais pas très cohérent (fait ses prières tout en ayant des relations sexuelles hors mariage…) et qui finira par disparaitre parce qu’il est recherché par la police (et voilà, il fallait qu’il soit terroriste!!).

Abstraction faite de ce dernier point qui m’a plutôt contrarié (c’est le moins que l’on puisse dire…), l’Islam a comme une petite place décorative dans la toile de fond de ce roman (parce que le cœur de l’histoire n’a pas grand-chose à voir avec tout çà) et sur le principe, je trouve cela très intéressant. Le fait de croiser des éléments de l’Islam dans les romans contribue sans aucun doute à « dédramatiser »  et à « banaliser » (dans le bon sens du terme) notre religion. De fait, les musulmans ont à présent une place bien établie dans les pays occidentaux, alors il serait logique que cela transparaisse dans la littérature.

Malheureusement lorsqu’il s’agit de romans écrits par des non-musulmans et même si ces derniers ont un regard bienveillant sur l’Islam, les incohérences peuvent être assez dérangeantes et véhiculer de fausses idées. Il faudrait définitivement plus d’écrivains musulmans qui nous proposent des histoires où l’on parle de l’Islam par-ci, par-là (ou encore mieux, avec un personnage principal musulman mais là, on s’éloigne du sujet de mon article…) afin que les musulmans occidentaux ne soient pas gommés des romans.

Des auteurs musulmans auraient également le mérite de nous proposer des situations de vie qui correspondent à nos valeurs et auxquelles nous pouvons nous identifier. Personnellement je n’arrive pas à trouver  « attachante » et « pleine de vie » la femme qui trompe son mari parce qu’elle est en pleine crise de la trentaine.  Ou l’homme qui cherche à se débarrasser de sa vieille mère (à cet égard, énorme coup de cœur pour « ensembles c’est tout » de Anna Gavalda!).

En tout cas, pensez-y si vous avez des projets de roman! Pour ma part, çà viendra peut-être un jour mais pour le moment, j’ai bien trop à faire ailleurs…

Publicités

A propos penseesdunemusulmane

Musulmane convertie à l'Islam. Je vis au Québec. Venez lire ce que j'ai à en dire!
Galerie | Cet article, publié dans Accueil, Société, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

23 commentaires pour Une touche d’Islam dans les romans?

  1. aida bessai dit :

    salam ailaykoum

    ma fille de 12 ans lit énormément de romans faits « pour son âge » avec des représentations de la société actuelle occidentale, donc qui ne partage pas nos valeurs. Souvent j’aimerai lui dire de lire autre chose, mais elle aime vraiment ses histoires qui je suppose lui rappelle cette époque ou elle se trouve, ce qui l’entoure, ses amies et son quotidien avec l’exterieur.
    J’ai beau chercher, je ne trouve pas de livres de romans musulmans ( si un).
    Comme la lecture est très bien pour apprendre du vocabulaire, analyser et d’autres choses encore, je la laisse donc lire en lui expliquant que certaines choses ne ce font pas dans ses histoires, et qu’il faut, avec l’éducation qu’elle a eu, qu’elle arrive à faire la différence entre ce qui est bien ou non.
    Comment lui permettre de garder l’envie de lire sans là brusquer sur les contenus de ses pages qui ne sont pas appropriés à nos principes et à nos pratiques quotidiennes?

    Vos conseils sont les bienvenus.
    Merci

  2. soufiane dit :

    Salam,
    je vous conseille tarik ou la conquête d’Allah, on y apprends beaucoup d’anecdotes sur la vie des musulmans de l’époque andalouse entre autres.

  3. Aous dit :

    AsSalamouAleykoum,

    Ne vois tu pas que l’image de l’Islam est « salie » dans ce roman ? Les romans sont un très bon moyen de véhiculer des idées. Et comme dans la plupart des films, des médias, et des emissions de divertissements occidentaux, l’islam est sois diabolisé sois mal représenté. Et ce sont deux choses très mauvaises, qui influence les non-musulmans, et qui peuvent également égarer nos frères et soeurs. Ce n’est ni une théorie du complot, ni un délire paranoïaque, mais une expérience de vie. Je le vois tous les jours en France. Si on ne diabolise pas l’Islam, on en présente une version plus « laïque », plus modérée. Seulement il n’existe pas d’Islam modérée, il y a un seul véritable Islam. Il ne faut pas prendre ces choses là à la légère. Les idées sont des armes très puissantes, qui poussent les gens à une haine aveugle contre les musulmans. Il est temps de se réveiller et d’arreter de se laisser faire. Combattons cette « abrutisation » par la culture, les idées, et la Science. Montrons leurs que le vrai musulman est un modèle de bonté, de générosité, de savoir-vivre, d’intelligence, d’honnêté et de pureté, comme nous l’a enseigné Allah et notre prophète bien-aimé Mohammad (paix et salut soient sur lui).

  4. blaha dit :

    Salam Aleykoum , je viens de lire « les femmes de l’islam « tome 1 Khadija . C’était sublime MAshAllah.

  5. Assalam ‘Alaïkoum

    Dans un contexte marqué par le sabotage et le dénigrement de tous bords de l’Islam – ce qui fausse souvent la perception sur cette religion qui en réalité est celle de la paix, de l’Amour et de la spiritualité salvatrice – il est plus qu’important et urgent de le présenter sous son vrai visage qui n’est que beauté. Le roman, du fait de sa facilité de lecture, permettrait de bien transmettre ce message. J’ai un roman qui, en filigrane, évoque l’Islam (« Comme un ciel d’Hivernage » Voir le lien http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=33569).

    Sinon, je pense que le roman PS: Retour à l’E-sens-ciel de Myriam Lakhdar Bounamcha mérite d’être lu. Vous en aviez parlé ici. Il est juste formidable, je viens de le lire, et je l’ai chroniqué sur mon blog, parce qu’il se démarque franchement des autres livres de développement personnel. Ces derniers sont certes intéressants mais ne nous renvoient pas à nos valeurs et donc, on ne se retrouve souvent pas dans certains principes.

  6. Canovi dit :

    Salam alykoum,

    oui, très juste, les musulmans sont complètement sous-représentés (et mal représentés) dans la littérature…

    je suis en train de terminer l’écriture de » Un touriste en enfer, un roman plutôt drôle dont le héros, Paul Agnelli, est un « nègre littéraire » ayant des entretiens avec le diable et devant écrire son autobiographie.

    Après être passé par le bouddhisme et christianisme, Paul finit par se convertir à l’Islam et y trouve le bonheur.

    Le problème, c’est de trouver un éditeur pour un roman totalement hors-norme de ce type, sachant que je l’ai écrit en pensant à des lecteurs de tous genres, et pas seulement musulmans… Et probablement que le ton très libre déplaira à certains musulmans, même si je pense et j’espère ne pas m’être écartée de la vérité.

    Bien sûr, je peux me contenter de le publier en kindle sur amazon.fr, mais il n’aura pas une grande diffusion… si vous avez des idées d’éditeur qui pourraient être intéressés par un roman de ce type (sachant que les romans de ce type, ça n’existe pas), ça m’intéresserait beaucoup !

    Salam,
    Lucia

  7. Samira dit :

    ça ne saurait tarder …Début 2014 Inch’Allah : je suis en train de l’achever wa salam

  8. Marie dit :

    C’est une question très intéressante et on est peut-être à un moment charnière pour cela. Une culture (et une littérature) musulmane occidentale, avec sa sensibilité toute particulière, doit encore voir le jour… Et tout reste à faire ! C’est passionnant, non ?!

  9. Assalamou aleykoum,

    Je rejoins votre constat, je n’ai encore jamais lu un roman qui dépeint un personnage musulman épanouit, dont la foi est présentée comme positive. Au contraire, on croule sous les publications qui parlent de mariage forcé, de viols collectifs, imposition du voile… C’est le cas chez les auteurs occidentaux, mais c’est également le cas des auteurs issus des pays maghrébins, qui écrivent ou sont traduits en français. Si vous mettez la main sur un ouvrage intéressant merci de nous le faire partager !

    Si vous êtes sur Babelio : http://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=11171

    Fraternellement,
    Amine, un belge reconverti.

  10. Salwa dit :

    Salam Alaykom

    J’ai fait un peu le même constat. Et ensemble, c’est tout, reste un livre très apprécié 🙂

    Pour le musulman qui serait de toutes façons un terroriste, c’est toujours un peu l’image qu’on se fait du musulman, hein 😉
    (histoire de dédramatiser mdrrr)

  11. Ce serait un projet très intéressant en effet. Je sais que les mormons anglophones ont ce genre de littérature (et que c’est un vrai business… ) alors pourquoi pas une littérature spécialisée pour un public musulman ! Et à mon avis, d’un point de vu purement financier, ce serait carrément rentable.
    Après pour ce qui est d’écrire un blog et écrire un roman, il y a un pas c’est vrai, mais pas très grand ^^

  12. wiemnoor dit :

    Salem aleykoum,

    Je vous rejoins également mes sœurs. Je suis convaincue qu’il existe un besoin de s’identifier dans la littérature au sein de la communauté.
    Les livres pour petits et tout-petits sont d’ores et déjà bien présents, cela fait plaisir.

    Pour nous, je n’ai trouvé que le roman initiatique de Myriam Lakhdar-Bounamcha intitulé « PS : retour à l’essentiel ». L’héroïne est une jeune femme musulmane de 33 ans allant faire une omra avec son mari. Le style est très simple, quoique un peu particulier car il y a beaucoup de citations. L’auteure donne aussi des pistes pour s’auto-analyser.
    Ce n’est pas de la littérature en tant que telle, mais je trouve qu’on peut s’y identifier complétement.

    Pour vos futurs projets d’écriture (même s’ils sont lointains), je vous encourage également ma sœur. Si vous souhaitez faire un sondage ou autres pour mieux connaître vos potentiels lecteurs…Nous sommes là !

    PS: Peut-être qu’il y aura une mutation de la littérature (papier) ces prochaines années avec notamment l’écriture sur le web ?

    Wassalem

  13. Yasmine dit :

    Assalam ‘Alaïkoum

    Vous avez le talent d’écrire et d’écrire bien … oui, il vous faudra sans doute de la maturation mais je vous vois bien « pondre » non pas un mais DES roman 🙂

  14. onewaytoihsan dit :

    Salâm,

    Je rejoins ton constat/proposition et je trouve également déplorable qu’on ait pas de personnages en lesquels on puisse se reconnaître au sein de la cinématographie. Il est plus facile et plaisant pour la masse de regarder un film, vu l’ampleur de la production dans le domaine que de lire un livre. Un moyen pour nous de transmettre nos valeurs comme nous les concevons et vivons afin d’arrêter de laisser parler à notre place !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s