Hijab et blocage

doutesLorsque je suis devenue musulmane, je n’ai pas tout de suite porté le foulard, bien que la pudeur soit un concept qui m’ait toujours énormément plu. Pendant longtemps, je ne voyais pas le rapport avec le fait de cacher ses cheveux, et pour dire la vérité, la plupart des explications et des exemples qui circulent sur le net ou ailleurs ne m’ont vraiment pas aidé. Au contraire, ils ont certainement contribué à repousser ma décision de mettre le hijab. Voici donc un article qui s’adresse à mes sœurs musulmanes, cachées dans la masse et qui étouffent peut-être sous cette apparente unanimité dans la façon de concevoir le port du foulard.

  1. Ce qui m’a éloigné du hijab pendant longtemps :
  • Ce genre d’image:

hijab moucheSérieusement? Est-on vraiment en train de me comparer à un truc qui se mange? Et est-on vraiment en train de comparer les hommes à des mouches? Je trouve cette métaphore insultante (dans une moindre mesure, j’ai aussi beaucoup de mal à me prendre pour un diamant ou une pierre précieuse que l’on cache car elle a de la valeur). Le plus beau des diamants reste un objet. Et je ne suis pas un objet.

  • Hijab vs société de consommation: caricatures

Pour mieux comprendre mon point, veuillez regarder cette courte vidéo (5 minutes): Pourquoi le voile islamique?

Très honnêtement et à bien des égards, la vidéo ci-dessus est plutôt bien faite…pour celles que cela concerne. Personnellement, et bien avant d’être musulmane, je ne me maquillais pas, ne mettais pas de talons, je ne lisais pas de magazine de « filles », bref! vous avez compris l’idée. Je n’ai jamais été une victime de la société de consommation, loin de là! Je trouvais donc ce genre de vidéos caricaturales et je tournais le dos au hijab qui finalement n’allait selon moi rien m’apporter de plus, puisque j’étais déjà consciente de tous les méfaits de cette société des apparences et que je vivais ma vie selon des principes clairement anti-société de consommation (disons que je prenais un peu tout trop personnel à l’époque).

  • Les explications incomplètes

Tu dois mettre le foulard, parce que c’est écrit dans le Coran et c’est une obligation. Voilà.

Je veux bien, mais pour quelqu’un qui n’est pas convaincu à l’avance de cette obligation, ce n’est pas si évident. On m’a une fois un peu vertement répondu parce que je demandais les preuves complémentaires de la Sounnah. Les auteurs nous font culpabiliser parce nous utilisons le fait de ne pas être convaincue comme une excuse, etc. Pourtant, je suis certaine de ne pas avoir été la seule à être dubitative devant les seuls versets coraniques. Cela dit, même après avoir lu quantité de documentation sur la question, il m’a encore fallu du temps. Et j’avais besoin de cette conviction. En effet, je veux bien me soumettre complètement à la volonté de Dieu mais comment aurais-je pu m’y soumettre dans être convaincue du contenu de cette volonté? Cela aurait été comme brûler une étape.

  • Se trouver plus jolie avec le hijab

J’ai toujours aimé les foulards que je portais comme accessoires pendant mon adolescence, alors lorsqu’est venu le temps d’associer hijab et pudeur…çà a bloqué. Je trouve que les foulards font un beau visage et rendent plus charismatique. De plus, j’ai toujours porté mes cheveux strictement attachés, donc je ne voyais pas trop le but de tout ceci. Comment aurais-je pu mettre le hijab alors que je me trouvais embellie et plus attirante avec? Les remarques des sœurs (surtout provenant de la communauté arabe) qui s’empressaient de me dire à quel point j’étais jolie avec le hijab dès qu’elle me voyaient avec, n’ont pas aidé les choses.

2. Ce qui n’a jamais été une barrière pour moi

  • La peur du regard des autres

Je n’ai pas repoussé le port du hijab par crainte du regard des autres. Au contraire, faire mes choix de vie en fonction de mes principes, peu importe les critiques, a toujours été un grand stimulant pour moi. Je travaille dans un milieu où il y a très peu de femmes voilées  (vraiment très peu) et où je suis amenée à rencontrer des personnes différentes presque tous les jours. Mais ceci a plutôt crée chez moi une excitation lorsque j’ai finalement porté le foulard. J’avais hâte de sauter dans la bataille, si l’on peut dire les choses ainsi.

  • La peur d’être moins belle

Évidemment, puisque je me trouvais plus belle avec un foulard, la peur de cacher ma beauté pour toujours (oh non!!) n’a jamais été à l’ordre du jour.

  • La peur de perdre mon travail

J’ai un employeur en or, je vous en parlerai un jour Incha Allah!

Mais alors…comment ai-je finalement dépassé tout ceci? Qu’est-ce qui a été le déclic pour moi?

Avant de répondre à cette question, laissez-moi tout d’abord vous dire que le fait de ne pas porter le foulard ne m’a pas empêché de progresser dans ma religion et d’être très stricte sur d’autres aspects (j’ai souvent eu des remarques surprises lorsque les gens réalisaient que je ne me voilais pas en dehors de la mosquée). Ceci ne m’a également pas empêché d’être très impliquée dans la communauté musulmane, de donner des conseils ou de faire des rappels à mes sœurs. Je ne me suis jamais sentie inférieure ou moins musulmane que les autres pour cette raison, et personne ne le devrait.

Bien entendu, la première des choses qui m’a fait changé d’avis, c’est Allah. Il a réellement ouvert mon cœur, car des preuves que j’avais lues il y a longtemps sans qu’elles ne me touchent ont soudainement eu beaucoup de sens à mes yeux. J’ai appris des choses également, j’ai progressé dans l’acquisition de mes connaissances religieuses, et ma foi s’est fortifiée.

D’un point de vue plus pratique, j’ai réalisé que la beauté que je voyais dans les foulards étaient surtout due à leur côté « exotique » et que cette vision n’était pas partagée par tout le monde. De plus, lorsque l’on met un foulard tous les jours, l’aspect exotique finit par s’estomper. Il ne reste alors que nous….et Dieu.

Si vous demandez autour de vous, vous vous rendrez également compte que la beauté du foulard n’est vue que par ceux qui ont une bonne vision de l’Islam, ou à tout le moins, une vision respectueuse et tolérante. Ceux qui haïssent l’Islam ne trouveront jamais aucune beauté dans le visage d’une femme voilée (et je parle ici d’un foulard sans artifice ni maquillage).

Le hijab a un aspect répulsif psychologique indéniable sur les hommes. Don’t even think about it. C’est ce que nous disons avec ce bout de tissu, et çà marche! Cela fait peut-être un peu mal à l’orgueil de ne plus être considérée comme une candidate potentielle dans le monde de la séduction, mais çà fait du bien à l’âme. Le hijab nous force nous-mêmes, en tant que femmes, à ne jamais laisser notre apparence physique prendre le pas dans nos relations avec les autres et ce, en toutes circonstances.

Le fait de ne pas me maquiller pendant des années m’avait déjà donné un sentiment de puissance et de confiance en moi incroyable. Rajouter le foulard, et alors même que je ne suis pas du tout une fille poupoune qui cherchait à séduire avec sa chevelure, a apporté la touche finale.

C’est donc seule que j’ai du faire mon cheminement, car je ne me suis jamais sentie comprise par les autres femmes musulmanes de mon entourage sur ce sujet. Mais finalement, je suis arrivée à destination, tant bien que mal. Je n’aurais certainement pas pu mettre le hijab plus tôt, mais une fois décidée, je me suis réellement sentie en paix avec moi-même, et c’est ce que je vous souhaite à toutes.

Pour finir, je vous laisse sur une belle conférence de Yasmine Mogahed (10 minutes):

La véritable libération des femmes

Publicités

A propos penseesdunemusulmane

Musulmane convertie à l'Islam. Je vis au Québec. Venez lire ce que j'ai à en dire!
Galerie | Cet article, publié dans A propos de l'Islam, Accueil, Et le reste! (Jihad, femmes, etc.), Premiers pas dans l'Islam, Spécial convertis, Spiritualité et pratique religieuse, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Hijab et blocage

  1. aya dit :

    asalamo 3alaykom je trouve que le hijab protege la femme des mauvais regards

  2. aya dit :

    assalamo 3alaykom j’ai lu le document et je l’avais aime machaa allah

  3. Morgane dit :

    ah merci de ta réponse, j’étais dans le doute effectivement!

    oui effectivement j’ai moi aussi beaucoup de reproche à faire aux féministes, mais surtout concernant le voile, dès qu’il est question du voile il y a beaucoup d’agressivité, souvent des refus de participer à leurs réunions…C’est grave franchement!

    Mais le rajout de « féministe » ne vient pas de moi c’est le nom d’un collectif musulman même de plusieurs autres. Je pense que c’est juste pour dire qu’ils sont activement engagés dans la lutte pour la reconnaissance des droits des femmes, c’est à dire qu’il faut que le nom soit assez explicite pour que les personnes victimes de discrimination sexuelle puisse se tourner vers eux, car ils sont spécialisés là dedans.

    En tout cas merci de ta réponse ma sœur, et désolé parce que mon commentaire était vraiment long et manquait franchement de tact! Mais c’était vraiment pas l’intention que j’y ai mis :s
    d’autant que j’ai apprécié sa conférence, je l’ai trouvé très intéressante, donc merci de me l’avoir fait découvrir! 🙂 🙂 🙂

  4. Morgane dit :

    Très intéressent comme article, je me retrouve beaucoup dedans, je viens de mettre le voile depuis à peine plus d’un moi, et effectivement mon cheminement est semblable au tien.

    En revanche je ne suis pas sûre de bien comprendre la dernière vidéo de Yasmine Mogahed… Elle dit que la femme veut faire telle ou telle chose pour faire comme les hommes, j’avoue ne pas être d’accord mais peut-être ais-je mal compris ce qu’elle voulait dire.
    Les femmes ne choisissent pas de se couper les cheveux pour faire comme les hommes ou choisissent tel métier pour faire comme les hommes… Elles veulent faire ce genre d’activités parce que ça leur plait, mais ce sont des activités qui sont considérées comme des activités d’hommes et sous prétexte qu’il n’y a que des hommes on y refuse l’accès aux femmes ou alors on les sous paye… Mais pourquoi serait-elle plus des activités d’hommes que des activités de femmes? Ce n’est pas pour faire comme les hommes que les femmes se battent, c’est pour permettre à des femmes qui ont le gout pour ce genre d’activités de pouvoir y accéder au même titre que n’importe quel homme car nous sommes tous des Hommes.
    Il est vrai que les femmes n’ont pas à se comparer aux hommes, car il ni en a pas un supérieur à l’autre au yeux d’Allah, mais le reproche que j’ai encore à lui faire, c’est que dans la réalité, malheureusement les femmes ne sont pas respectées autant que le sont les hommes, et ce qu’elle dit c’est que nous n’avons pas à nous abaisser à vouloir faire des activités d' »hommes » mais devons nous accepter telle que Dieu nous a faite. Je suis d’accord mais il n’est pas question de ne pas nous accepter telle que Dieu nous a faite, ce n’est se dénigrer que de vouloir accéder aux même droits que les hommes, simplement parce que si nos droits sont négligés ça s’appelle de la discrimination. Se contenter de dire « je suis une femme c’est un privilège » c’est accepter cette domination. Elle s’égare lorsqu’elle affirme que les femmes veulent ce que les hommes ont parce qu’elles pensent que c’est mieux… Quel manque de considération pour les femmes je trouve… Ce ne sont pas les féministes qui ont fait des hommes le standard, mais bel et bien la société dans laquelle nous vivons de part son manque de reconnaissance pour nos qualités.
    C’est comme si je disais que les noirs devraient arrêter de vouloir la même chose que les blancs juste parce qu’ils sont blancs et donc devraient arrêter de se battre pour faire reconnaître leur droits en tant qu’être humain, parfaitement l’égale de son frère blanc, sous prétexte qu’être noir est un privilège et que c’est s’humilier que de vouloir accéder aux mêmes droits…
    Il y a des musulmanes féministes, et qui revendiquent pourtant ces mêmes droits… Si Dieu nous considèrent aussi dignes de valeurs que les hommes, alors pourquoi laisser la société nous dévaloriser?

    J’espère sincèrement que c’est une erreur d’interprétation, mais pour comprendre si s’en est une ou pas je devais vous exposer ce que j’ai compris. Et comme c’est à l’écrit on pourrait se m’éprendre et croire que j’y met un ton agressif mais pas du tout, c’est juste ce que j’ai compris de la première partie de sa vidéo, mais la partie sur les canons de beauté j’approuve!
    Et je suis d’autant plus troublée, et c’est pour ça que je me demande si j’interprète mal ce qu’elle dit, car elle dit bien à la fin de la vidéo qu’il faut se libérer des canons de beauté, de la mode, et des hommes… Ce qui est très juste, il faut se libérer de cette domination masculine.

    enfin sur ce looooong discours je m’arrête, et j’attend avec impatience vos réponses qui je l’espère, pourront m’éclairer. 🙂

    • Oui, je pense que c’est une erreur d’interprétation, en tout cas moi je ne l’ai pas du tout compris de cette manière! Le problème dont elle parle c’est de vouloir faire comme les hommes parce que les hommes le font et non parce que c’est ce que nous voulons, etc. (et inconsciemment, beaucoup de femmes tombent dans cette catégorie).

      Elle critique le fait que tout ce qui est plus traditionnellement fait par les hommes est vu comme « meilleur ». La société en général voit comme inférieure les activités qui sont, en pratique, surtout faite par des femmes, comme tu le dis toi-même.

      Au Québec dans les professions où les salaires se négocient (professeur d’université, avocats, etc.) les femmes sont extrêmement moins payées parce que lorsqu’elles négocient, elles mettent en avant des qualités plus « féminines » et visiblement…çà impressionne moins les employeurs (études à l’appui).

      A oui et sinon, je n’aime vraiment pas le terme « musulmane féministe » comme si on avait besoin d’ajouter « féministe », comme si çà ajoutait quelque chose à ce que l’Islam nous offre déjà (bref comme s’il fallait combler un manque dans « musulmane »)…mais ce n’est que mon opinion personnelle. Les mouvements féministes ont déjà bien du mal à se définir eux-mêmes alors en général je préfère éviter d’utiliser ce terme. Mais il est clair que certains mouvements féministes ont les défauts dont Yasmine parle dans la conférence (pas tous, hein, mais là on rentre dans un autre débat…).

      Bref! Je ne sais pas si d’autres ont perçu la conférence de la même façon que toi mais je serais curieuse d’avoir d’autres opinions à ce sujet…

  5. khadija dit :

    Salam aleykum,
    C’est rassurant de voir qu’il ya des femmes musulmanes pour qui le voile n’a va pas été de soi.Pour ma part je me suis convertie tardivement (j’avais 35 ans), alors que j’avais déjà mes enfants, mon mari et mon boulot.Je suis enseigante, ce qui n’a pas facilité mon rapport au voile puisque que je fréquente quotidiennement un lieu ou il est interdit de le porter…je n’ai toujours pas réussi à me décider alors que je suis convertie depuis 6 ans.Pour moi le regard de l’autre est important et même si je vie au Maroc (comme toi Marie!) j’ai toujours peur de croiser des collègues…Cet aspect est très difficile à gérer pour moi.C’est vrai que les differents articles qu’on lit sur le web à propos de la femme musulmane n’aident pas à ce sentir sereine quand on ne porte pas le voile. Parfois je ressens une grande culpabilité de ne pas le porter…voir un peu de lâcheté!!!
    J’en profite pour te dire que j’aime beaucoup ton blog!!!!
    Clarisse-Khadija

    • C’est vrai que je suis au début de ma carrière et donc la plupart des gens m’ont rencontré ou feront ma connaissance alors que je suis déjà voilée, ce qui facilite les choses. Plus on attends et plus c’est difficile…Mais sérieusement la plupart des gens ne m’ont même pas fait de réflexion quand j’ai commencé à porter le foulard (à part la famille proche mais ca, c’est un peu différent). On se fait souvent tout un cinéma pour rien, crois-moi…

      Tu dis que tu te sens coupable de ne pas le porter alors fonce! Crois-moi tu te sentiras grandement apaisée après Incha Allah 🙂

    • Et n’oublie pas, Allah t’ouvrira de nouvelles portes si tu fais un pas vers lui, ait confiance en Lui.

      • khadija dit :

        Merci de ta réponse.Tu as raison quand tu dis qu’il faut que je fasse un pas vers Lui,cependant la loi française interdit le port du voile à l’école ce qui fait qu’un certain nombre de collègues sont contre le voile et le disent ouvertement,, si je le porte j’aurais donc à gérer ce genre de conflit.En même temps je serais peut être surprise de la réaction des gens…inch allah.Tout ceci chemine dans ma tête…

        • Oui je t’assure que malgré les difficultés, le chemin est plein de bonnes surprises, et elles ne viennent pas toujours de là ou l’on s’y attend 🙂

          Est-ce que là loi francaise s’applique là ou tu travailles? (au Maroc?!)

  6. Imene dit :

    Salam alaykoum
    Baraka Allahou fiki pour cet article. ça m’a fait beaucoup de bien de lire une approche différente de celles que j’ai pu lire jusqu’à présent. J’ai moi même mis du temps à le porter et j’ai longtemps cherché des explications pour me convaincre de son obligation et de son utilité. En fait ce qui a fini par me convaincre c’est de comprendre que le voile est une manière pour nous de dire que nous voulons être jugées sur notre personnalité.
    C’est en écoutant une conférence de tariq Ramadan sur le rôle de la musulmane qui a fini par me convaincre. Les arguments qu’il utilise ont parlé à mon intelligence mais ont également touché mon coeur.
    Par ailleurs, j’ai également remarqué que l’effet du voile « fonctionne » sur les hommes qu’ils soient musulmans ou non. Paradoxalement, ce sont les femmes qui me fixent du regard.

    Baraka Allahou fiki encore.
    Salam

    • Wa alikoum salam,

      Peut-être pourrais-tu poster ici le lien de ladite conférence si elle est en ligne? Pour nos soeurs qui passeraient par là et qui seraient à la recherche de réponses à leurs questions…

      • Imene dit :

        Salam alaykoum,

        Oui bien sur! Voici le lien : http://www.vert-islam.com/Download_Tr3.html
        C’est un site qui propose plusieurs conférences de T.Ramadan à télécharger gratuitement (vous pouvez les acheter également si vous le souhaitez). Une fois sur la page, descendez jusqu’à la conférence qui s’intitule « La femme musulmane ». Mais il aborde également le rôle de la femme ( et la question du hijab) dans deux autres conférences « les relations hommes femmes » et « le devoir d’engagement de la femme musulmane ».

        Bonne écoute à vous 🙂
        Salam.

  7. Amel H dit :

    Bonjour, je suis contente de te retrouver aprés une longue absence..
    Une idée m’est venue depuis quelque temps : celle de la perception de la beauté par les aveugles. Finalement, ils sont peut être moins handicapés que nous le sommes, puisque totalement libérés de l’apparence des gens, non?

  8. Laurène oum Aïssatou dit :

    Salam aleykum. Article intéressant, qui pourra peut-être aider des sœurs à comprendre leurs propres blocages et à les dépasser, avec l’aide d’Allah. Effectivement l’image de la sucette est abjecte, et je suis d’accord avec toi sur les comparaisons avec les fleurs belles et fragiles, et autres perles précieuses… Nous sommes des femmes, nous devons prendre conscience de notre valeur en tant que telles! Salam aleykum.

  9. Marie dit :

    Ton point de vue et ton parcours sont vraiment intéressants. Preuve que notre communauté est plurielle et que nous ne sommes pas tous des clones, heureusement. Je pense profondément que chaque personne doit avancer à son rythme sur son propre chemin. L’essentiel, c’est d’avancer – et de rester en accord avec soi-même ; avec ce qu’on ressent au fond de nous.
    Sinon, j’aurais un petit bémol quand même à propos de l’effet « répulsif » du voile sur les hommes. C’était vrai quand j’ai commencé à le porter moi-même, il y a 17 ou 18 ans (ça a été très progressif pour moi). Le voile inspirait du respect aux hommes musulmans. Et entre sœurs voilées, on se reconnaissait, sûres de partager les mêmes valeurs. Malheureusement, que ce soit au Maroc, où je vis aujourd’hui, ou en Europe, où je retourne chaque été (France, Belgique et Pays-Bas), ce n’est plus le cas. On voit de plus en plus de filles se mettre à porter un foulard pour toutes sortes de raisons autres que religieuses, avec des comportements pas forcément adaptés. De ce fait, le voile est de moins en moins perçu comme le signe d’un engagement religieux. Et ça, c’est regrettable, je trouve.

    • Merci pour ton commentaire. Que penses-tu de l’effet du voile sur les hommes non-musulmans? N’as-tu pas senti une différence d’attitude à ton égard? Car moi oui et c’est cela qui m’avait surement le plus surprise (peu importe que le foulard soit perçu comme un engagement religieux en fait…)

      • Marie dit :

        Non, je dois dire que je n’ai remarqué aucune différence. Il me semble que le voile intrigue les non-musulmans, qu’ils soient hommes ou femmes. J’ai parfois l’impression qu’ils ne savent pas trop comment se comporter par rapport à ça, ce qu’ils peuvent faire et ce qui serait outrageant. Je ressens souvent cette retenue – et oui, c’est vrai, finalement, peut-être plus de la part des hommes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s